LA PRESSE EN PARLE

"Le choc de Londe pop"
DNA ET L'ALSACE le 21/09/21

Mélodies ciselées, rythmes dansants, voix douce et puissante, clips soignés : Londe joue sans brusquer la carte choc et chic. Ses deux premiers EP sont sortis en 2021 et la jeune chanteuse de Saverne planche déjà sur le suivant.
 

Patchwork  : le titre du premier EP de Londe, publié en mars, résume les multiples influences d’Elsa Criqui. Des couleurs plurielles allant de la soul au R’n’B en passant par la pop, la trap ou le hip-hop, avec la participation du rappeur américain Menkare sur un titre.

« Je me suis beaucoup cherchée sur cet EP », raconte Elsa. « Mes racines viennent du jazz, du blues et du classique qu’écoutaient mes parents. Puis je suis allée vers des musiques plus actuelles. Avec ce disque, j’avais envie d’un mix qui soit comme un patchwork de ces influences très variées, même si la ligne directrice reste très néo-soul »...

"Londe, une voix en tête d'affiche"
TCHAPP le 18/06/21

Un parfum de soul… Elsa ne s’en cache pas, cette influence est importante dans sa vie.

Originaire de Saverne, 24 balais, la jeune chanteuse a fait ses gammes dans une famille ou la musique se vivait, se pratiquait, en plus de s’écouter. Reste que l’artiste fait bien plus qu’illusion. En un an, elle écrit et produit son premier EP, “Patchwork”.

Cinq titres, qui fleurent bon le beat romantique rythmé. Et cette voix qui sonne un peu comme du Winehouse, façon miel et uppercut dans un tempo bien léché. Elle a de l’ambition. D’autres titres se préparent, des concerts s’amorcent enfin pour cet été, après des mois à la maison. Le 9 juillet par exemple, la chanteuse assurera la première partie de Thaïs Lona au Noumatrouff.


Portrait vidéo by Tchapp

"Elsa Criqui alias Londe, une étoile montante"
DNA le 06/03/21

Un sourire ravageur, une chevelure luxuriante mais surtout une voix puissante et enivrante. Voilà quelques adjectifs pour décrire Elsa Criqui, 24 ans, la chanteuse 100% made in Elsass qui continue d’évoluer même loin de la scène.

La jeune chanteuse a eu la chance de grandir avec des parents très investis dans la musique qui lui ont permis d’affûter ses talents et de travailler sa voix et ses instruments. Au lycée Leclerc à Saverne, elle fait la connaissance d'instrumentistes qui ne l’ont pas quittée depuis, Basil Hauth, Olivier et Nicolas Schneider. C’est aussi grâce à l’engouement de son CPE et de son professeur de technologie qu’Elsa dépasse sa timidité du collège pour s’épanouir entre notes et vocalises.

"LONDE, la chanteuse strasbourgeoise qui monte, qui monte"
Pokaa le 07/01/21

Londe, c’est une voix, puissante et sensible, une jeune femme inspirée avec un tempérament solaire qui n’a pas attendu la pandémie pour faire vibrer ses cordes vocales. Depuis toute jeune, elle est bercée par une multitude d’influences musicales, grâce à des parents eux-mêmes chanteurs et multi-instrumentistes. Un couple qui, en pratiquant sa passion, a donné des rêves de scène à Elsa et à ses deux frangins. Les chats ne font pas des chiens.

Dans le foyer familial qui l’a vu grandir, pas de télé au milieu du salon mais des instruments, des voix et du chant. Un terreau créatif propice à l’expérimentation. Une famille qui a donc banni du foyer les Hanouna et autres téléréalités, au profit de la création musicale et du travail des instruments. Des synthés, guitares et autres pianos mais aussi une batterie qui ont amené Elsa à créer elle-même des arrangements et à poser sa voix, dès l’âge de 7 ans, sur des diverses mélodies. Pas mal le cours de musique à la maison.

"Découvre “Hope is the way out” le nouveau titre de l’artiste Londe"
Blender Bookmagazine 02/12/20

Originaire de Strasbourg, Londe vient de dévoiler son nouveau clip “Hope is the way out”. Une vidéo réalisée par Max Freyss et trés qualitative qui sert à merveille la chanson. On a hate de découvrir l’EP…

"Hopl’Awards, portrait de lauréat : Londe"
Coze le 31/10/20

2020 marque pour elle une riche année pleine de projets ! Après avoir remporté le trophée 2020 aux Hopl’Awards, son premier single est prévu pour ce mois de novembre, Hope is the way out raconte ses peurs, doutes et angoisses ! En attendant de pouvoir l’écouter vous pouvez déjà consulter sa page Instagram et son soundcloud pour découvrir son univers ! Suivra ensuite son premier EP pour début décembre 2020, fruit d’expérimentations musicales de plus de 7 mois ! On a hâte !

"Londe, une musique prometteuse entre douceur et évasion"
Conscienxious le 22/08/20

On découvre Londe dans une vidéo sur Instagram dans laquelle elle explique son changement de nom de scène de Elsa, à E15A pour finalement Londe. "Londe" pour l’onde sonore, la propagation, l’évolution, le choc... En effet c’est une jeune artiste qui propose un style assez progressiste dans la variation du timbre musicale, une maîtrise de la profondeur vocale qui est sans aucun doute la clé de son efficacité. Pendant le confinement, Londe s’est essayée à pas mal d’exercices, covers, compilation de lives, mais lorsqu’on remonte en 2018, on tombe sur « Charly », un titre exceptionnel sur lequel la pépite lâche une  étonnante performance en anglais dans une vidéo hautement scénarisée...

"Dans ton casque : Londe, une douce puissance"
Coze le 08.07.20

À l’occasion de notre numéro Hors-Série Summer, mais également pour célébrer le retour de notre magazine en format papier, nous avons invité l’auteure, compositrice et interprète à la voix puissante et au style inspiré des icônes du r’n’b, Londe , a réaliser la rubrique Dans ton Casque. 

 

Londe a grandi entourée de mélodies : des chansons jazz chantées par sa mère, des douceurs classiques du piano de son père et des sons rock des guitares de ses frères. Dès l’âge de sept ans, la jeune artiste en herbe pratiquait déjà le piano et la batterie, avant de se mettre au chant. La musique lui a donné le pouvoir d’extérioriser les émotions qu’elle n’arrivait pas à exprimer autrement...

 

"Elsa Criqui, une artiste complète au projet professionnel ambitieux"
EM Strasbourg le 10.01.19

Elsa est née dans une famille de musiciens et d’artistes : son père est multi-instrumentiste, sa mère est chanteuse. Bien qu’elle ait une grande technique, elle n’a jamais pris de cours de chant : « J’ai eu la chance d’être entourée par des professionnels de la musique qui pouvaient me conseiller. » raconte-t-elle avant d’ajouter avec humilité : « Je suis régulièrement à l’écoute des feedbacks, j’essaie continuellement de m’améliorer. »

Elsa est surtout une artiste complète : elle commence le piano à 7 ans et apprend à jouer de la batterie au lycée. Dès l’âge de 9 ans, elle compose ses propres morceaux et commence à s’accompagner au piano. « Mes parents ont fait le choix de nous élever sans télévision et aujourd’hui je leur en suis très reconnaissante, car cela m’a vraiment permis de développer ma créativité. » Et de la créativité, Elsa en a à revendre ! En plus de la musique et du chant, ses deux domaines de prédilection, l’étudiante de deuxième année réalise et monte les vidéoclips de plusieurs de ses chansons et ne sort jamais sans son appareil photo à l’affût des meilleurs clichés de son quotidien. 

 

GALERIE PHOTOS

Crédit photo de fond : Max Freyss